ENTRELACS [II]

 

La voici cette muraille ouatée
Elle ne dérobe pas la porte s’ouvrant
Sur les résonances d’une mélopée
Celle des à-pics engloutis

Ce que tu entends se confond avec
L’annonce de l’aigu polaire
Et l’angle respiration de l’instant

 

« TERRES D’APPUI »