Jeudi 14 avril, à 19 heures,

La Biennale Internationale des poètes vous invite à rencontrer

Titos Patrikios,

Place du poème,

8, Promenée Venise Gosnat

94200 Ivry.

Titos Patrikios est un poète grec né à Athènes en 1928. Il est un des plus grands poètes de son pays.

Tout comme son ami le poète Yanis Ritsos, il a été marqué par son engagement dans la Résistance contre le nazisme ainsi que par l’emprisonnement, la torture et l’exil. Il écrit une poésie sensible et intelligente, imprégnée de ces années tourmentées.

Traducteur grec de poètes et d’écrivains tels qu’Aragon, Saint-John Perse, Balzac ou encore Stendhal, il fut également publié dans des revues telles que Les cahiers de Royaumont en 1991. Il publia Apprentissage aux éditions Desmos en 1996.

Plus récemment les éditions du Temps des cerises ont fait paraître une anthologie de poèmes des années quarante à nos jours de Titos Patrikios : Sur la Barricade du temps.

Lauréat de nombreux prix pour son œuvre, le poète recevra lundi 11 avril le prix Max Jacob étranger pour sa dernière publication dont voici un extrait :
HÔTEL DE LA RIVE GAUCHE

C’était un hôtel où habitaient
des Grecs, des Algériens, des Polonais et des
Indochinois.
Vieilles tapisseries, odeurs de repas et de moisissures
et nous deux regardant le plafond
au dessus de cet immense lit
qui s’était transformé avec les années et les corps
en une sorte d’animal mythique
soumis désormais à son destin.
Alors que le soir tombait tes cheveux brillaient
comme une meule enflammée des champs de ta
patrie
et ensuite tout est devenu sable chaud
mer, ciel étoilé – choses que, nous le savions
nous ne vivrions jamais ensemble.

Paris, août 1962

Sur la barricade du temps, traduit du grec par Marie-Laure Coulmin Koutsaftis, éditions Le Temps des cerises, 2015