Critiques

Abdellatif Laâbi, le jardinier de l'âme

par : Eze Baoulé

On serait tenté d'introduire au dernier livre d'Abdellatif Laâbi en affirmant qu'on ne présente plus ce grand monsieur du poème. Pourtant, à chaque livre, c'est un poète nouveau.

Une ouverture vers la poésie algérienne

par : Malika Hadji

Quand la nuit se brise est le superbe titre d’une anthologie consacrée à la poésie algérienne venant de paraître aux éditions du Seuil, en collection de poche Points. Elle reprend celle parue en 2004 aux éditions Autres Temps. Un grand œuvre orchestré par Abdelmadjid Kaouah, lui-même poète. Une cinquantaine de poètes de différentes générations et notoriétés sont convoqués. De différents engagements aussi.

A l’heure de la décolonisation de l'esprit

par : Anonyme

Ce livre, une référence dans le monde entier, a mis vingt-cinq ans à nous parvenir en français. Pourquoi ? Il s’agit pour Ngugi wa Thiong’o d’expliquer les raisons d’un choix politique et radical porté au cœur même de la langue : le choix de renoncer définitivement à l’anglais. Et d’écrire en kikuyu, du moins en ce qui concerne ses écrits fictionnels.

Camille de Toledo ou l'inquiétude

        L'évènement à l'origine du chant de Camille de Toledo, intitulé L'inquiétude d'être au monde, est la tuerie perpétrée le 22 juillet 2011 dans l'île d'Utoya, en Norvège, par un homme, un homme seul, un seul homme, abattant froidement, à bout portant, ses frères humains, 77 au total.

         Evènement instantanément relayé sur toutes les ondes et les écrans du monde, plongeant les citoyens d'Europe dans une sidération vite zappée par le rythme soutenu des obligations spectaculaires.

Pages