Essais & Chroniques

Amont dévers 4 La poésie, le disparaissant…

par : J-Ch. Vegliante

 

Maintenant dans sa vieillesse la tension des vers enfermés entre les parois des os augmente

Entre poésie et philosophie (6) Antonio Porchia et l'enfance

par : Yves Humann

 

Porchia est du côté des tragiques, comme Pascal, comme Rousseau ou comme Nietzsche. « Avec le désir du beau commence la vie triste ».

Le livre somme d’un enfant de Chine, devenu poète-goûteur de miel en Occident

par : Olivia Elias

Re-connaître Le teint, la senteur/ le jus, la saveur d’un fruit, laisser opérer dans le palais la métamorphose

Ping-Pong : LA DERNIERE OEUVRE DE PHIDIAS de Marilyne Bertoncini

par : Jean Luc Proulx

Le poème seul sait faire tourner la tête du lecteur.

Une flânerie à travers la poésie contemporaine mexicaine

par : J-Chr. Belleveaux

Cette nouvelle génération de poètes éprouve le besoin de se colleter avec la langue, de la chahuter, la tordre pour en extraire quelque élixir.

La nouvelle poésie mexicaine

par : Lucien Wasselin

… des voix singulières qui parlent sans détour au lecteur

Au pied levé sur l'écriture spirite - Hugo s'attable

par : Thomas Demoulin

Dorénavant, le poème s'emploie à soustraire la langue aux tenailles du Même et de l'Autre.

Une poésie par le chemin d'une voix irremplaçable

par : Didier Ayres

 

… le rapport du poète à la matière (aux matières devrait-on mieux dire) et sa relation à Dieu.

Deux grand poètes grecs : Yòrgos Markòpoulos, Andrèas Embirìkos

par : Pascal Meiplat

 

Yorgòs Markòpoulos se poste comme “un chasseur caché”, un observateur attentif de ses concitoyens, de sa ville.

Chronique du veilleur (29) : Jean-Marie Corbusier

par : Gérard Bocholier

Le bilan est amer : « rien n’aura eu lieu »

Pages