Essais

Portrait de Ricardo Paseyro

Et j’écoute déjà le désert abandonné,
mes yeux se dépouillent : je suis seul.
Aucun corps ne pèse sur aucune herbe.
Et je suis seul dans un désert lent
tandis que la foule des étoiles tourne.

Sadness is like absence

The moment when a person is stricken by the presence of sadness. People can carry it around in themselves all day long and they don’t know if they are afraid to define that sadness or is it just that existential anxiousness. But from time to time every inner compass stops showing north and where the unique coordinates are that surround all its tiny, already crossed paths as well as those other, mostly fictitious paths. Actually it only recognizes it every now and then because it is always present.

Pourquoi nous aimons la poésie de Hart Crane

Libres propos sur le poète et sa poésie, dont le « nous » n’engage que ceux qui le décident

 

« Cette année, le calme règne dans le port
de Manhattan
Hart Crane ne hante plus les rues du
bord de l’eau. »

Carson McCullers, dans Vogue, 1940

 

Ouverture vers la poésie de Taiwan

par : Malika Hadji

« Poésie », chez Buchet-Chastel. C’était une collection de poésie en poche absolument exceptionnelle, de par ses choix, son ouverture aux poètes du monde entier, et la personnalité de Jacques Burko, son fondateur. Burko a dirigé cette collection jusqu’à sa mort.

Poetry in Translation

It was Robert Frost who said that “poetry is what gets lost in translation”. As someone who has a particular interest in the poetry of other languages, I have often found the accuracy of this pronouncement irritating.

Pierre Gabriel, le feu et la cendre

par : Max Alhau

Pierre Gabriel fut un poète discret. Il ne fréquenta pas les cénacles, se rendit rarement à Paris, mais, fidèle à un esprit artisanal, publia des années durant une revue de poésie qu'il imprimait sur sa presse à bras : Haut Pays.

A South-American itinerary

About Neil Leadbeater.  The writings inspired by real or imaginary travels into exotic places have a long and fine tradition in the English literature.

Traduire O’Hara et Ashbery

Frank O’Hara  et John Ashbery sont parmi les meilleurs poètes pour représenter les styles poétiques et mouvements culturels américains influents des années 1950-60. À peu près exactement contemporains, O’Hara est né en 1926 à Baltimore dans le Maryland , Ashbery en 1927 à Rochester, ville industrielle au nord de l’état de New York. Pourtant tous les deux ont grandi loin des métropoles, O’Hara dans un village de la Nouvelle Angleterre, Grafton, Massachusetts, et Ashbery sur une ferme près du Lac Ontario.

La poesía argentina de los años 90

par : Luis Benitez

Una característica abundantemente señalada de la poesía argentina correspondiente a la década de los años 90 es su pretendida intención desacralizadora, antilírica, derivada del neoobjetivismo propio de la década anterior. Esta es una verdad a medias, y como la mayoría de ellas, es funcional a un resorte de la política literaria de la época y aun de la posteridad.

Grzegorz Przemyk, poète assassiné

Hommage à Grzegorz Przemyk, jeune poète polonais tombé sous les coups de la dictature communiste en 1983. Hommage à Barbara Sadowska, poète polonaise décédée en 1986, mère de Grzegorz Przemyk.

Notes pour une poésie des profondeurs [2]

Ricardo Paseyro est mort dans l’indifférence poétique presque générale en 2009. Son œuvre ne peut que revenir sur le devant de la scène, une fois disparus les derniers fanatiques qui lisent d’abord les opinions politiques des poètes

Jules Supervielle

L’enfant de la haute mer (1931) ou les limbes de la mémoire en deuil

Poésie africaine, magie de la langue

par : Eze Baoulé

N'ouvrez pas cette anthologie si vous y recherchez la prétendue "magie" que l'Occident en mal de spiritualité va quémander aux rives africaines.

Patrice de La Tour du Pin, le poète de la Joie

Il y a cent ans naissait l'immense poète Patrice de La Tour du Pin. A cette occasion Gallimard, qui vient également de fêter ses cent ans, publie une anthologie de poèmes choisis.
Pour introduire à l'œuvre de ce poète de génie, il faut citer les deux premiers vers de sa somptueuse Quête de Joie :

Tous les pays qui n'ont plus de légendes
Seront condamnés à mourir de froid.

Un regard sur la poésie polonaise du 20e siècle

Entre écriture du désastre et poésie d’un monde déshumanisé

On découvrira, plus bas, des poèmes de certains auteurs évoqués dans cet article.

 

La poesía argentina (1).

par : Luis Benitez

Con este artículo, iniciamos una serie que intenta reflejar las características de la actual poesía argentina, un fenómeno donde conviven distintas generaciones, estilos y búsquedas estéticas. Esta sección se refiere a los autores más recientes, y en sucesivas entregas, daremos cuenta de aquellos que integran o integraron la generación de los ’90, los ’80, los ’70 y los ’60.

Sur la disparition de Wislawa Szymborska, ou l’être poème.

Née en 1923, Wislawa Szymborska nous a quittés le 1er février dernier. Elle avait reçu le prix Nobel de littérature en 1996, peu de temps après la rupture de la Pologne d’avec le communisme en lunettes noires. Au sein du Recours au Poème, nous ne cessons d’être impressionnés – au sens quasi photographique, à l’ancienne évidemment, du terme – par des vies telles que celle de la poète, de ces vies ayant traversé le 20e siècle, ici entre indépendance de la Pologne post-première guerre mondiale, folie nazie, destruction des camps de la mort, libération / occupation sous Staline…

Notes pour une poésie des profondeurs [1]

Ungaretti, Montale, Quasimodo. Puis Bertolucci, Bigongiari, Caproni, Sereni. Un groupe « informel », les poètes italiens de la deuxième moitié du 20e siècle, première et seconde génération de ceux qui furent qualifiés à leur corps défendant de tenants de « l’hermétisme » dès la fin des années 30. Un qualificatif donné dans un sens négatif – le mot est resté.
Parmi eux, Mario Luzi.

Pages