Essais

La poésie est un sans limites.

par : Anonyme

Quatre premiers ensembles poétiques : Dara Barnat, Béatrice Machet, Horacio Castillo et Barry Wallenstein. 

Cet horizon mélancolique de Grégory Huck

 

Cet horizon mélancolique de Grégory Huck 

 

Grégory Huck est un poète d’origine alsacienne qui « signe » deux recueils : le premier, Meilleurs Souvenirs du Monde, en 2007 ; le second, Les Nouvelles Destinations, en 2013. Se voit décerner, en aôut 2012, le 3e prix de poésie Patrick Peter. Est président fondateur de l’association de poètes « Nouvelles voix de l’Est ».

Puisque l’un évoque l’autre, Grégory est poète et peintre.

Vies minuscules de Pierre Michon

De l'empire des signes à  la simplicité miraculeuse de l'écriture

A propos de Pierre Dhainaut

En remontant dans les archives de Traversées j’ai retrouvé un numéro de la revue consacré au poète Pierre DHAINAUT (n°49 / Hiver 2007-2008).

Si vaste d’être seul, Tristan Cabral

Nomade pour l'éternité ... 

 

  Une émotion puissante plane sur l’œuvre de Cabral tant la rage de vivre face à tout ce qui indigne le poète grave le recueil d’une force tellurique ; recueil au cœur duquel résident aussi une présence insaisissable, une impuissance face à l’espoir et une fissure souvent proche de la rupture.

Deux poètes des profondeurs : Michel Cazenave et Gérard Bocholier

par : Anonyme

La poésie des profondeurs, axe reliant le haut et le bas, l’homme et le Poème, est la spirale autour de laquelle respire l’œuvre alchimique de Recours au Poème.

Cadou : un poète « grégorien » au cœur étoilé

La rencontre avec le Tout Autre, peut-elle, doit-elle se dire ? Etre révélée, même dans le poème ? Doit-on garder le silence sur cette lumineuse expérience avec la « Face rayonnante ».

L’atelier du poème

par : Anonyme

Une collection où les poètes parlent aux poètes. On commence par Lucien Wasselin au sujet d’Aragon et de son Fou d'Elsa

Un regard sur la poésie anglaise actuelle (3)

"James Byrne, une poésie qui vous explose". Choix, présentation et traduction de Marilyne Bertoncini et Steven J. Fowler. La guerre, pour certains européens, ce n'est pas que sur Facebook.

Comment lire un livre numérique ? Quoi de plus simple ? Voir ici

par : Anonyme

Ainsi la rumeur selon laquelle la lecture numérique serait chose délicate était... fausse. Quoi de plus simple que de lire un livre électronique ? 

La poésie de Christopher Okemwa

par : A-C Carls

Poèmes choisis, traduits et présentés par Alice-Catherine Carls.

Le scalp en feu (7)

par : Michel Host

Le Scalp en feu est une chronique irrégulière et intermittente dont le seul sujet, en raison du manque et de l’urgence, est la poésie. Elle ouvre un nombre indéterminé de fenêtres de tir sur le poète et son poème. Selon le temps, l’humeur, les nécessités de l’instant ou du jour, ces fenêtres changeront de forme et de format, mais leur auteur, un cynique sans scrupules, s’engage à ne pas dépasser les dix à douze pages pour l’ensemble de l’édifice.

VOX / NOX

Le schizophrène, le philosophe et le poète

Un regard sur la poésie Native Américan (12)

La poésie de Joy Harjo. Présentation et traduction par Béatrice Machet.

Jacques Dupin et l’acte d’habiter l’impossible

De quoi parler lorsqu’il n’y a rien à dire, lorsque tout ce qui avait été construit est en ruines et que l’acte de dire est devenu impossible ? La poésie est peut-être le seul espace où l’impossible devient possible. Sur Jacques Dupin.

Matériellement vôtre...

JE, suis matériellement,
à votre disposition, mais sachez
que Je, de ma matière,
ne se dispose à Rien.

Pensées (After Yves Klein)

par : Nathanaël

Poèmes de John Keene présentés et traduits par Nathanaël

Antonin Artaud, toujours ardoyant

Le récent essai de Françoise Bonardel, consacré à Antonin Artaud, lu par Luc-Olivier d'Algange.

Nouvelles nouvelles de poésie (6).

par : Anonyme

À propos de Charles Péguy, Luis Ocana, Jean-Claude Pirotte, Hélène Cadou, s’exposer est un devoir pour tuer les vautours de cimetière… 

Pages