Essais

En corps l’écriture

Une lecture de poèmes avec Eugène Leroy, François Cheng et Pierre Dhainaut

La poésie d’Awiakta

par : A-C Carls

Choix de textes, traduction et présentation par Alice-Catherine Carls

La lumière natale d'un rien

Une lecture de Pierre Gabriel par Jean-Gabriel Cosculluela, publiée une première fois dans la revue Textures (1981)

 

« Bonnes feuilles » offertes par Al Manar

par : Anonyme

Extraits du recueil A l’étale de François Angot, qui vient de paraître chez Al Manar 

El rayo que no cesa (1)

La poésie de Myriam Montoya, présentée et traduite par Stéphane Chaumet

RIMBAUD ET LA GUERRE

Communication prononcée le 15 mars 2014, au sein de l’Association des Amis de Claude Vigée, Grand Prix National de la Poésie 2013.

La verge des pleurs

par : Nathanaël

Sexologie lyrique de Trish Salah

Tellermann

Une odeur humaine ou l’impossible autobiographie

Christian Prigent, cuirasse dehors

Il y a chance d’avant-garde chaque fois que c’est le corps et la voix qui écrivent et non les idéologies.

Hommage poétique à Pierre Bourgeade

par : Anonyme

Stéphanie Bourgeade nous offre ce bel hommage poétique à celui qui fut un poète. Ces textes sont des extraits d'un recueil pour l'instant inédit.

La poésie d’Anna Frajlich

par : A-C Carls

Biobibliographie et présentation par Alice-Catherine Carls

 

Avec Juan Gelman

Poèmes confiés à Recours au Poème par Jacques Ancet, extraits du volume à paraître bientôt dans la collection Poésie des éditions Gallimard. Présentation, choix et traduction par Jacques Ancet.

Poètes cosmiques

par : Michel Host

Sur Jean Maison et Gwen Garnier-Duguy

Un regard sur la poésie polonaise actuelle (3)

Présentation d’Urszula Koziol et de son dernier recueil Suppliques, paru en octobre 2012 aux éditions Grèges

L’Homme qui oublia d’être Billy Childish

par : Anonyme

Les éditions Gros Textes nous confient la postface de Jacques Lovichi à "C'est ça qui me plaît et tant pis pour les emmerdeurs", de Childish.

La poésie de Bruno Thomas

Bonnes feuilles offertes par le Nouvel Athanor : quatre poèmes précédés de la préface de Matthieu Baumier au recueil Pardon pour l'aurore (2014)

La poésie de Joanna Pollakowna.

par : A-C Carls

Choix et présentation par Alice-Catherine Carls. Bonnes feuilles offertes par les éditions éditinter et Robert Dadillon.

L’ELOGE DE L’OMBRE D’HASSAM WACHILL

Le poète mauricien Hassam Wachill est surtout connu pour son recueil Jour après jour, édité chez Gallimard en 1988 et couronné par le Grand prix de poésie de l’Académie française. Eloge de l’ombre, imprimé à compte d’auteur à Maurice huit ans auparavant, est resté quasiment inconnu du public, que ce soit à Maurice, où Hassam Wachill est né en 1939, ou en France, où il vit depuis 1968.  

Ceci n’est pas un droit de réponse mais un enjeu de liberté

par : Anonyme

Suite et fin du débat (dans nos pages) autour de l'essai Au tournant du siècle. Jean-Luc Maxence répond ici à Christophe Dauphin.

Regards sur les poésies contemporaines des mondes arabes (2)

Des poèmes du poète syrien en exil Nouri al-Jarrah. Poèmes traduits de l'arabe vers l'anglais par Tom Warner, et de l'anglais vers le français par Marilyne Bertoncini. 

Pages