Essais

Mare Nostrum

par : Anonyme

8 considérations consécutives à la lecture de Mer intérieure

Exulant, ou la pluie

par : Nathanaël

Je ne peux pas sérieusement supposer que je suis actuellement en train de rêver. Celui qui, dans son rêve, dit : « Je rêve », même s’il le dit à haute voix, a aussi peu raison que si, dans son rêve, il disait : « Il pleut » alors qu’il pleut vraiment. Même si son rêve avait bel et bien un rapport avec le bruit de la pluie.

Ludwig Wittgenstein
tr. Danièle Moyal-Sharrock

: Écoutons la pluie et ce que nous allons en dire.

Jacques Derrida

tr. Nathanaël

Regard sur les poésies de langues allemandes (3)

La poésie de Günther Eich, face au retour de la "peste noire", texte présenté (allemand/français) et traduit par Eva-Maria Berg et Brigitte Gyr

Sur Jacques Goorma

une po-éthique du dépouillement lumineux

La revue Les cahiers du chemin

Lecture de : Serge Martin, Les Cahiers du Chemin (1967-1977) de Georges Lambrichs. Poétique d’une revue littéraire.

The Postcard from London (1)

La poète Ana Seferovic, pour sa première "carte postale de Londres", nous invite à découvrir The Shag.

Avec une autre poésie italienne

Jean-Charles Vegliante et CIRCE (Sorbonne Nouvelle - Paris 3) poursuivent leur collaboration régulière par cette publication en avant première de poèmes de Mario Benedetti, issus d'un recueil paraissant ces jours ci.

Regard sur les poésies de langues allemandes (2)

La poésie de Clemens Eich, traduite et présentée par Eva-Maria Berg et Brigitte Gyr. Texte et poème en allemand et en français.

Toi, raconte-nous l'histoire.

Entre écriture poétique et  expérience spirituelle.

Mémoire de Chavée, suivi de 5 poèmes

par : Anonyme

Il faut le dire sans hésiter, Achille Chavée est l'un des plus grands poètes du XXeme siècle, l'un des plus grands de la francophonie. 

Fernando Toledo: el poeta material

par : Luis Benitez

(Texto leído por el autor en la presentación en la Feria del Libro de Buenos Aires 2013 del poemario “Mortal en la noche”, de Fernando Toledo, Editorial Alción, Córdoba, Argentina, 2013)

« L’étincelle et la plume »

Approche de l’œuvre poétique de César Moro (Lima, 1903-1956), suivie d'un choix de poèmes.

DE LA POÉSIE

La poésie est d’abord une défaite

Mais qui lira le dernier poème ?, de Eric Dubois

Eric Dubois est une présence dérangeante dans le milieu culturel contemporain.

La voie des moines/poètes

     Le livre s’intitule Effacement de Dieu et nous parle de poésie. Son auteur, Gabriel Ringlet, théologien et écrivain, qui fut longtemps professeur à l’université catholique de Louvain, s’est tourné pour cela vers les moines/poètes. Ceux-ci, explique-t-il, nous parlent beaucoup de Dieu, mais en le nommant le moins possible. Un Dieu présent/absent, en quelque sorte, mais qui vit au cœur des réalités les plus humbles. « Le moine/poète n’ajoute pas, il retire. Comme un grand cinéaste. Il condense, il resserre. Sa louange n’occulte pas. Elle ajoure ».

Un travail collectif de traduction poétique

par : Anonyme

Canti XI et Canti XVIII de Léopardi, par l’équipe de recherche Circé. 

Ont participé à ces versions françaises : Lucrezia Chinellato, Emilio Sciarrino, Ada Tosatti, J.-Charles Vegliante et Sarah Ventimiglia. 

Paul Pugnaud

Le voisin de Pierrre Reverdy et René Char

L’homme et la mer.

Baudelaine, Les fleurs du mal. Un combat anthropomorphique.

Pages