Al Qûfa

 

Al Qûfa

 

Anouman a nommé

son apparence la joue de la vierge

et moi et Al-Mutanabbî

nous avons nommé ses entrailles : Volcan rouge

perle échevelée

dans le tombeau de l’histoire ensanglantée

et s’est embrasée de bonté et de splendeur

 

Al Mutanabbi était dans la nuit de ses ruelles

un enfant

quand elle s’est faite dévorer par les tortues :

Pilleurs

seigneurs

sourds et aveugles

ils sont descendus de la citadelle du veau

bredouilles

cyclone sanguinaire

tempêtes de sable

mais la perle rouge

est demeurée dans la fosse de l’histoire sanguinaire

palpitante d’amour

et éclatante de lumière

et si Anouman repassait par elle

il dirait à son poète :

Qui a défiguré la joue de la vierge ?

 

traduit par Nasser-Edine Boucheqif