Ma peau est à pores

 

Ma peau est à pores
De mots
Comme ils viennent
Sans luxe
Sans astrolabe
Comme ils partent depuis
La dérade se risquant
A naviguer plus loin
Que le recoin le plus loin

Je n’ai pas de langue
Maternelle
J’ai une corolle d’étoiles
Une ruche de nuits
Libres une écharpe de vents
Non recensés des sentiers
Insensés j’ai un alphabet
Apatride
Et mon nom épars à troquer.