Le jour va rejoindre la nuit

 

le jour va rejoindre la nuit

pour un instant
la part égale de l’un et de l’autre
scelle l’équilibre

temps d’équinoxe en toi s’enracine
ce que j’ai vu
la tanière regorge de beautés bues

le fardeau déposé sur le seuil
nourrira ce long moment suspendu