La leçon du jour

 

&cris
la leçon du jour
qui s’envole à la façon de l’herbe

sauvage empreinte de clarté
faut-il qu’une langue de terre porte
si blanche fleur de sel

&cris
l’impossible retour du poème
par bribes amassé

d’un tel éclat de rire
échappé de ta voix
au plus clair du chemin

&cris
sur les pas de l’éclipse
poignée d’azur à ta fenêtre ouverte
nulle autre brise ne s’éveille

sous les arcanes s’effaçe le présage
de l’astre étincelant au miroir du fleuve
qu’aucun courant ne saisit

&cris
l’entaille qui demeure
les yeux noyés de signes
rive neuve aux limites du présent

délie le souffle du cri
dans la nuit verticale qui déferle

&cris
l’épreuve de l’instant
à l’affût du moindre frisson

la langue prend ses quartiers de feu
de bouche de geste d’oubli
l’air de rien sous le regard des choses

 

 

La leçon du jour (extraits) – Éditions Lieux-Dits, 2003