face à face de géants

 

face à face de géants à
l’intérieur de soi-même, les
mots sont prononcés dans
une langue étrangère, sans
les mains il faut traduire.

 

 

"A Jacques Rochereau"
publié dans la revue Eponyme en 2006