Si le garçon languit en son désir

 

Si le garçon languit en son désir,
    Muet, privé d’élan et pâle,
Comme gisant aux portes de la mort,
    C’est vous, jeune fille, qui pouvez le guérir.

Les maux des amoureux sont tous à acheter :
    L’air exténué, la voix assourdie,
La tête basse, les yeux caves,
    Vous pouvez tout acquérir.

Achetez-les, achetez-les : matin et soir
    Les maux des amoureux sont tous à vendre.
Alors c’est vous qui serez sans force ni courage ;
    Mais lui, l’amoureux, ira mieux.

 

Traduction par Delia Morris et André Ughetto

 

 

When the lad for longing sighs,
    Mute and dull of cheer and pale,
           If at death’s own door he lies,
   Maiden, you can heal his ail.

           Lovers’ ills are all to buy:
  The wan look, the hollow tone,
           The hung head, the sunken eye,
   You can have them for your own.

            Buy them, buy them: eve and morn
  Lovers’ ills are all to sell.
            Then you can lie down folorn;
   But the lover will be well.