Around the World (anglais/français)

 

        This gravitational song meted against displacement
        The slow movement of holding you
        By the lake, deep amid fir and silver poplar
        Dream sleep’s energetic function
        During meditation each finger rayed in cactus spikes
        Blake crossed out sweet desire, wrote iron wire
        It was the discovery of human electromagnetism
       made a sign, opened curtains, revealed the garden
       Mouth perpendicular to mouth energised desire

All the weight and attraction that limits movement
A Mercury mix that replaces theft with eloquence
in the face of visitors’ astonishment, experienced veritable bliss
A robust memory in the flares of lost and added synapses
So that the vines burst from my fingers

        In the space of shape-time
       We move our fingers and simultaneity becomes falsity
       Sheltered by wall and hedge
       Translucent superimposition several distinctions one synapse   And the garden becomes geodesic for a           moment
        An imitation tomb among the vegetables

“A mango tree under a dull cloth, stirs its tentacles
A rush of calcium through my nostrils

        That the complex is Nature’s climate.

Passed out in the dole queue from an overdose of guerillas
satellite bang.   satellite bang.   hits the
negation of morning confidence and hope

        Took a stopwatch into her mouth and spat
        Reduces premiums to the political, to the sentence , ,
        ”and the simple at a discount

“the imitation stage has been passed
In a blue self-portrait the background continues the face
a gigantic plane tree
Given a part, consistent memory appropriates a whole
Flicks mercury in a meter    rolls off a glove

        Dealt out cards, silver-foiled dinners and cans
        piece.   pease.   pierce.   sleight of hand
        Friendship as virtue    an inventive memory combines
        varieties of inconsistent features
        Take my hand, the silken tackle
        Stored associations of the cellular net
        Swell with the touches of flower-soft fingers
        Rode shaking from the park on flat tyres.

claim of pastoral confidentiality
The return to copying pre-empted by cultivation
its enormous trunk
The net’s avoidance of overload and too much overlap
Take this palm to your mouth and fill it with grapes
A Net of Golden twine   many synapses
Semblance of worth, not substance
spawn of an entire lack of interest, but some surprise
The return to cultivation pre-empted by synthesis

       enter, stage right, “the creative centre of civilization”
       pieces of granite, broken and numbered, rejoined with cement
      Its mighty branching and its equilibrium

      Hard-wired to compensate against malnutrition and toxic
      waste   The danger of important words
      In tears clothed, in a dream sleep’s shed, avoid obsession
      Humane Eyes over a blasted heath
      hand holding a book, first finger inserted to hold position
      piled granite on the lawn like an enormous potato

 

Imagination sown meter again then this place beat
In search of ways to reverse-learn junk city
the gravity of its preponderant boughs
Sighs damp down potentially parasitic memories
Mother and child constitutes a society
reservation or rather reticent in flak of rhetoric
Enterprises based on innocence    a pleasant sufficiency
Creative imprecision to emphasise flux of meaning

       A future bright blocked by bricoles.

Strapped own earth underfoot to walk base without trespass
Took for exercise of virtue
O sprinkling the garden, to enliven the green!
Dreams random noise shorts-out unproductive activities
Ran out of faces so stopped action in film
A degree of benign limitation
Flummox then repose your wearied exercise

        The gravity occasions gone petered against retrenchment
        A hard task in truth I attempt
        In my garden    face lift    modifying spine shape
        Reverse-learning to modify cortex energetically
        Floral dress hung from sculptured timber
        Intellectual innocence in a pretence to value
        Play area scattered bricks painting garden
        Then the perceptions begin to repeat
        The garden that should have bloomed once

Doubled oscillation preludes another chaos
Confidence beyond consciousness
And do not forget the shrubs
Dreams selection to enhance retention
public elects pinball physics
In the face of wonder experienced a kind of vertigo
Trapped in a cage then allowed to sing.

“Responsibility for the present state of the world
The terror of feeling that consciousness may be
functional    Where are the sentiments of my heart

Simply kissing, with you on the balcony
Into a world not entirely song
Lifted all the baskets   Even those without berries
“the Paneubiotic Synthesis
muscle    neuronal excitability    energy generation

        to complete harmony laid biggest lime full length in garden
        The constantly actualised, shuddered chagrin
        In the garden nothing but evergreens
       Ungratified desire reminated each moment
       Short silence followed by a thud.

 

...............................................................................................................................................................................

 

Autour du Monde – Allen Fisher – traduction Marilyne Bertoncini

 

Ce chant gravitationnel compensait le déplacement

Le lent mouvement de te tenir

Au bord du lac, parmi les pins et les peupliers d'argent

La fonction énergétique du rêve nocturne

Lors de la méditation chaque doigt rayonnait en épines de cactus

Blake raturait le doux désir, griffonnait en fil de fer

C'était la découverte de l'électromagnétisme humain

fit un signe, ouvrit des rideaux, révéla le jardin

Là bouche à la bouche perpendiculaire énergisa le désir

 

Tout le poids et l'attraction  qui limitent le mouvement

Un mélange Mercurien qui remplace le larcin par l'éloquence

malgré  la surprise des visiteurs, éprouve une véritable félicité

Une solide mémoire dans les flamboiements de synapses perdues et ajoutées

Si bien que les vignes jaillissent de mes doigts

 

Dans l'espace du temps-forme

Nous bougeons les doigts et la simultanéité devient fallacieuse

A l'abri de murs et de haies

Translucide superposition plusieurs différences une

synapse Et le jardin devient géodésique pour un instant

Une imitation de tombe parmi les légumes

 

"Un manguier sous un voile morne, étire ses tentacules

Une décharge de calcium dans mes narines

 

            Que le complexe est le climat de la Nature.

 

Evanoui dans la queue des allocations chômage d'une overdose de guerillas

bang, le satellite. bang, le satellite. atteint  la

négation de la confiance et de l'espoir matinaux

 

Prit un chronomètre dans sa bouche et cracha

Réduit les primes au politique, à la phrase, ,

"et le simple au rabais

 

"la phase d'imitation a été dépassée

Dans un autoportait bleu l'arrière-plan continue le visage

un immense platane

Ayant un rôle, une mémoire constante s'approprie un tout

tapote le mercure d’un thermomètre    se dégante

 

Cartes distribuées, repas en boîtes d’alu et conserves

pièce.  pois.  perce.  tour de passe-passe

L'amitié comme une vertu   une mémoire inventive combine

des tas de traits inconsistants

Prend ma main, le soyeux plaquage

Des associations du réseau cellulaire emmagasinées

Enflent au contact de doigts à la douceur de fleurs

Parcours qui bringuebale dans le parc pneus dégonflés.

 

Revendication de confidentialité pastorale

Le retour au copiage préempté par la culture

son tronc énorme

Le réseau évitant surcharge et excès de chevauchements

Porte cette paume  à ta bouche emplis-la de raisins

Un Réseau d'Or tresse de  nombreuses synapses

Apparence de valeur, pas de substance

rejeton d’un total manque d'intérêt, mais une certaine surprise

Le retour à la culture préempté par la synthèse

 

entre, côté jardin, "le centre où se crée la civilisation"

morceaux de granit, cassés et numérotés, jointoyés au ciment Son branchage puissant et son équilibre

Cablé pour contrebalancer malnutrition et pollution

toxique  Le danger des mots importants

Drapés de larmes, à l’abri d’un rêve nocturne, évite l'obsession

Regard Humain sur une lande désolée

un livre à la main, index inséré pour tenir la page

granit empilé sur la pelouse comme une énorme patate

 

L'imagination semée mesure toujours  alors la pulsation de ce lieu

Cherchant des façons de désapprendre la camelote de la ville

la gravité de ses plus grosses branches

Des soupirs étouffent de possibles mémoires parasites

La mère et son enfant forment une société

réserve ou plutôt réticente en attaque de rhétorique

Des enteprises fondées sur l’innocence    une agréable autonomie

L’imprécision créative pour amplifier le flux de sens

 

Un brillant futur bloqué par des rebonds.

 

Sa propre terre arrachée sous les pieds pour marcher bas sans risque de faux-pas

Considéra un exercice de vertu

O asperger le jardin pour aviver la pelouse!

Bruit aléatoire du rêve raccourcis  activités non-productives

A cours de visage je dus arrêter le film

Un certain contrôle léger

Interrompt puis repose votre exercice usé

 

Les occasions de gravité qui s’amenuisent contre le retranchement

Une rude tâche en vérité j’entreprends

Dans mon jardin le lifting modifiant la colonne vertébrale

Désapprentissage pour modifier l’énergie du cortex

Une robe de fleurs pendue à une boiserie sculptée

L’innocence intellectuelle dans un simulacre d’évaluation

Aire de jeux jonchée de briques dépeignant un jardin

Puis la perception commence à se répéter

Le jardin qui jadis aurait dû fleurir

 

La double oscillation  est le prélude d’un  autre chaos

La confiance au-delà de la conscience

Et n’oublie pas les buissons

La sélection des rêves pour exalter  la rétention

le public choisit la physique des particules

Malgré l’expérience du miracle une sorte de vertige

Prisonnier d’une cage puis autorisé à chanter.

 

« Responsabilité pour le  présent état du monde

La terreur de sentir que la conscience peut être

utile   Où sont les sentiments de mon cœur

 

Un simple baiser, avec toi sur le balcon

Dans un monde  incomplètement chanté

Il ôta tous les paniers  Même dépourvus de baies

« La Synthèse Paneubiotique

muscle   excitabilité neuronale  source d'énergie

 

pour compléter l’harmonie étala le plus gros citron vert de tout son long dans le jardin

Le dépit frémissant constamment matérialisé,

Dans le jardin, rien que des conifères

La reminiscence à chaque instant du désir insatisfait

Un bref silence suivi d’un bruit sourd.