Le réel

 

Au milieu de mes songes
Surgit le réel
Je le vois,
Cafard endimanché,
S’arc-bouter à sa foi mauvaise
Telle l’habile caste
Du monarque bienveillant.

Je le vois,
Forgeron mal habile,
Discipliner les rêves
Par ses lacrymogènes démocratiques.
Je le vois,
Funambule aveuglé,
Forcer l’ordre
Telle la magique canne
D’un Moïse moderne.

Je le vois
Trôner bellement
Comme le Raïs d’ici
Ses fantasmes sens dessus
Le peuple sens dessous
Même les songes
Sont rappelés à l’ordre
Violemment !

 

in Monts et Rêves (inédit)