Balkans

 

En haut — la lumière
Et les sons — en bas
Toi, avec un verre,
Tu vas de table en table
Et ris…
On a dansé, puis
J’ai rêvé
Pendant ce baiser qui dure
Telle une blessure aux lèvres
De la mer derrière nous
Que l’on nomme Noire
Des légendes de l’oubli et
Du temps que dure un baiser
Mais voici les arlequins
Qui l’emprisonnent
Le peignent doré
Le jettent comme une balle.
C’est bien ainsi que l’on tue
Les baisers.

 

extrait de Erdylon