Corne la brume est pleine

 

Corne la brume est pleine
à Ouessant
du gémir des âmes guettant
l’éclaircie
où glisser leurs prières

corne la brume est pleine
à Ouessant
du désir des hommes embarqués
qui rêvent
à des grains de peau

corne la brume est pleine
à Ouessant
du vouloir des femmes relevant
le casier des grèves
où remue leur impatience

mais soudaine une lune de sang défait
les draps du ciel et de la mer.

 

 

Poème affiche pour Sonnets 3 fois