Pour que chantent les salamandres

Poèmes extraits de Pour que chantent les salamandres,
Editions Bruno Doucey, 2013.

1
Lo rei de seda saura

Engana l’aucelum e tuteja l’aura.
Quilhat dins l’èrba salvatja
A perdut sos uèlhs
Raubats a la vèsta d’un soldat.
Tres gojats son venguts
Qu’an escampat sas tripas pel sòl
Per i prene qualque dròlla mal pintrada.

Privat de son còs de seda saura,
L’espaurugal
Fa de sòmis descabestrats
Que desvarian los aucèls.

 

 

Le roi de soie blonde

Il trompe les oiseaux et il tutoie le vent.
Dressé dans l’herbe sauvage
Il a perdu ses yeux
Volés à la veste d’un soldat.
Trois jeunes hommes sont venus
Qui ont répandu ses tripes sur le sol
Pour y prendre quelque fille mal mise.

Privé de son corps de soie blonde,
L’épouvantail
Fait des rêves débridés
Qui égarent les oiseaux.

 

2.
La negressa somiava
d’iranges roges e redondes,
miralh vegetal
de sas popas regolejantas de lach nòu .
Li nasquèt un dròlle
del pel rosset e dels uèlhs verds
que servava en secret
dins una banasta de fruchas falsas.

 

La négresse rêvait
D’oranges rouges et rondes,
Miroir végétal
De sa poitrine ruisselante de lait nouveau.
Il lui naquit un enfant
A la chevelure rousse et aux yeux verts
Qu’elle gardait en secret
Dans une corbeille de faux fruits.