L'âne et la chouette

 

« Tout uniment nous sommes
comme la poire et la pomme
pleins d'autant de simplesse
que de stupiderie et paresse
. »

disait la chouette pleine d'elle-même
et d'amour de haut pour son ami l'âne
dans le pré où l'avait parqué l'homme
dont ils abritaient en secret les mânes.

« Ancrées dans le papier les paroles ne bougent plus
quand sur l'écran nu elles pouvaient encore aller
à la guise éperdue d'un petit vent écervelé.

Comprends-tu ? » Mais l'âne résigné à tout
savait si bien qu'il ne comprenait rien.
Et la chouette pouvait contempler sa sagesse.

 

Paris, dimanche 3 juillet 2011