Cinq poèmes

 

 

Rêve
aux entrailles
du
            possible

après éblouissement
recueillement

puis
écouter le silence
souverain

 

 

 

***

 

 

 

Voici venu l’hiver
où toutes forces

toutes joies et peines

hiver où dangers d’espérances

se replient au creux tiède
des pensers

hiver je t’attends

depuis toute une année
depuis toute une vie

en ton recueillement
ce qui doit être vu
sera vu

ce qui doit être dit
sera dit

ce qui doit être su
sera appris

 

 

 

***

 

 

 

J’ai vu sur le ciel d’azur
lumineux et clair
d’un très beau soir d’hiver
les arbres aux branches nues
écrire vos lignes de cœur
tandis qu’en cet instant
à vous
mes prières verticales
            avenue des platanes
            où courut mon enfance

 

 

 

***

 

 

 

Toujours ce regard très
perçant et très pur
ouvrirait la porte des
                       destins
s’y fondre à jamais
plus léger qu’espérance

les chants de la
                         Terre
portent haut l’horizon
                      d’une vie
loin du bruit dérisoire

 

 

 

***

 

 

 

Hiver
recueillement des saisons
revenues à la terre
recueillement de l’âme
rendue à l’essentiel

Hiver
chantre
de l’Eternel Retour

Entre tes racines
endormies
la Vie