Le Sommelier Dit,

 

Le vin est “léger mais complexe”,
et  la table de quatre se rassoit
échangeant des sourires
autour d’une bouteille du meilleur rouge –
dans cette élégante taverne face
à une grande avenue.

Puis, élégant costume et nœud discret,
il vante la vallée, la région, et l'année
quand l’humidité d’avril
s’étendait jusque mai, avec
un juin aride et un juillet très sec
pour faire naître les plus sucrées des grappes –
« léger mais complexe ».

Les dîneurs sirotent et sourient de nouveau,
ayant étouffé la menace d’émeutes.
L’image d'une gorge lacérée dans la ruelle
est éclipsée par le rythme des serveurs,
glissant légèrement de table en table –
la complexité bien cachée au fond de leur grâce.

 

Traduction Marilyne Bertoncini

 

 

The Sommelier Says,

The wine is “light but complex,”
as the table of four sit back
and swap smiles
around a bottle of best red –
in this polished tavern fronting
a grand avenue.

Then he, smart suit and a slight bow,
praises the valley, the region, and the year
when the damp of April
extended into May, joined with
arid June and parched July
to generate the sweetest grapes –
“light but complex.”

The diners sip and smile again,
having put to sleep the threat of riots.
The image of a mangled throat in the back alley
is obscured by the rhythm of the servers,
as they glide lightly by each table -
the complexity well-hidden within their grace.