the rabbit droppings of a poet

 

how lovely it is to eat
sleep and shit
like
christ
like shackspear
like the budha

to leave
great balls of dung
rolling in the street
like a cart horse
like a marching eliphant
to really heave and let go

but
not the rabbit droppings
of a poet

 

 

les crottes de lapin d’un poète

quel plaisir de manger
dormir et chier
comme
jésus
comme sheikspire
comme le boudha

de laisser
de grosses boules de merde
rouler dans la rue
comme un cheval
comme un éléfant
de pousser fort et laisser aller

mais surtout
pas les crottes de lapin
d’un poète

 

traduit de l'anglais par Jean Poncet