Par obole, extrait 4

« Extrait de Par obole, avec l’aimable autorisation de Cheyne éditeur »

 

les gouttes d’une pluie sableuse
chues aves l’image d’un prince

contre la vitre

alors la glaise, attendre
qu’on vous refasse (ou de la côte d’Adam)

le poste de radio allumé en sourdine
contre les stores baissés ;

et réajustant les bretelles
dans l’interstice du demi-jour

 

« © Par obole, Prix de la Vocation 2011, Cheyne éditeur »