Iconostase II

 

L'arme à la main                                 on regarde                                         ça vient

on le laisse venir                                 au loin                                                 le silence de

l'au delà des lignes                             l'hiver                                                  de soi

 

on voit                                                     l'autre                                                 on le laisse

les jours                                                 les rires                                             à l'abandon

parmi les roches                                                                                              telle la trace

peu à peu                                                                                                           dans le vent

du sable                                                                                                             qui poudroie

 

comme                                                   le rien                                                 dans l'ombre

sur le corps                                           se fige                                                 la ride

l'heure                                                    à bas bruit                                          seule

va                                                                                                                          dans l'eau

parmi les morts                                   ça rêve                                                 la nuit 

ce chemin                                             de sel                                                   en toi

 

 

 

 

* Iconostase parue dans Neige d'Août N°19  - 06/ 2011 (remaniée 10/ 2012)