IVAN

 

Près de la mer
Les sabres sont levés

Les portes s’ouvrent
Dans le couronnement du siège de Kazan
Les princes asiatiques
Ont vu sous le Christ
Luire la pierre d’orient

Ivan
Dans le couronnement des bois
Les chevaux drapés d’hermine
Ont recouvert ta chevelure
Des pierres de l’Orient
Et les pluies d’encens sur ta bouche
Ont immolé le cri du tzar enfant