Dans le visible

 

Il n'y a pas de vainqueur,
il n'y a pas un jour un drapeau qui claque
et efface tous les autres,
il y a le Temps qui rentre son troupeau.

La tour de Royaumont semble haute encore,
qui s'est écroulée depuis longtemps;
peut-être n'existait-elle même plus du temps de sa splendeur.

En marchant avec un compagnon
un de ses mots est passé dans mon cœur.
Il s'y est multiplié, comme la bougie tisse sa lumière
et mon visage est resté le même.

Tout reste incertain ou évoqué.

 

Extrait de Dons du froid