Œil de cyclone

 

je cherche de longtemps à trouver l’équilibre
là très exactement où tout gronde et s’écroule
où chaque jour est une houle,
ce point aux profondeurs qui demeure immobile
quand ça fuse dehors et roule
que le bâtiment vibre
en douleur d’arrachements
quand rien n’est sûr du prochain pas ni même
le pas prochain, je cherche
de longtemps dedans cet ancrage
d’où l’explosion de joies et rages
est puissante d’un plus grand calme
invariable en retour ce point
d’où tout atteindre où tout m’atteigne
l’œil très exactement où voir
serein ma vie jetée tous ses morceaux dans la tempête.