DOMINIQUE SAMPIERO

par : Anonyme

Manière noire
sur Gris de Payne

Manière noire sur Gris de Payne

 

Vers la nuit

 

Les visages sont gris. Les cailloux sont gris. Le ciel est gris. La lumière est grise, légèrement friable. On s’en sort comme ça, en retenant son souffle. Mains dans les poches. En parlant peu, bougeant à peine, comme ça, mine de rien.

Du coup toute cette grisaille on l’avale, on la digère, elle finit en cercle dans nos prunelles, nous courbant le dos sous le poids de l’air.

Les gens qui croisent notre regard, s’étonnent d’y voir autant de silence, autant de lumière, silence et lumière blottis l’un contre l’autre comme deux chiens rentrés d’une fugue dans le paysage.

Puis un à un, tous ces curieux, ces visiteurs du zoo d’ici et de la réserve naturelle de l’histoire, tous ces voleurs de mémoire et de souvenirs tombent en poussière dans nos pupilles, comme des flocons, ils chutent du haut de la falaise de notre front, ils tombent longtemps, longtemps, sans un mot.

 

 

 

 

 

 

Quand on les serre dans nos bras enfin, pour les réchauffer, dans ce geste invisible de l’étreinte qui contemple seulement, ils nous remercient, étonnés de quitter des taiseux comme ils disent dont ils ont tout appris en un seul regard et dont ils ne peuvent rien raconter à leur tour.

Mais dans nos yeux, ils ont beau chercher, rien. Un trou noir. Une béance.

Et puis, brusquement, un fleuve, un amour fait d’ombres muettes, un autre ciel derrière le ciel, plus noir que tout ce que l’on a pu dire sur cette couleur, s’abat d’une seule masse sur nos lèvres.

Une furie de dire la danse du doute dans nos ténèbres déferle et s’exauce, nèbuleuse de chair sous la moitié de nous-mêmes pliant la confiance dans la nuit la plus sombre de son éclat. Il fait noir enfin. Et le noir nous fait.

 

 

 

 

 

 

/ Silence radio / Noir de Mars / Etron d’orage / Noir de
Liège / Eléphantinum/ Crise de couleur / Noir brutal /
Peur de Seiche / Pet de seiche / Séchoir / Gilsonite /
Fenêtre murée / Noir Batman / Bouffée d’univers /
Cyclone ébène / Ombre morte / Chaussettes noires /
Soleil de nuit / Huile de vidange / Noir Truffe / Neige
de charbon / Crasse du diable / Œuvre au noir / Grande
nuit / Encre de bitume / Sang de terril / Veuve funeste/
Soupir de Soulage / Jus de merle / Pupilles de charbon / 
Plume de Corbeau / Suie de marbre / Fumée de
marécage / Série noire / Volets tirés / Œil au beurre
noir/ Trou de balle / Perpétuité / Porte close / Sucre
noir / Forêt touffue / Grisaille épaisse / Germe du
néant / On ferme / Ombre noire / Soir de lampe /
Viande noire / Cerne de bougie / Feu de noyau /
Noiraude / Noirceur / Noirauto / Noirmal / Noiryau /

 

 

 

 

 

 

/ Noir anglais / Noir triste / Noir frigide / Noir vitrail /
Noirmande / Zeste de noir / Fourmie noire / Peste
noire / Œil noir / Noir tam tam / Noir contrebasse /
Noir Pigalle / Noir pupille / Noir sourcil / Noir
Beaudelaire / Noir parce que / Noir peut-être / Noir
bien sûr / Noir de temps en temps / Brou de noir /
Brou de noix / Noir Brouette / Noir broutille / Noir
piolet / Noir rivelaine / Noir cerfat / Noir Bambino /
Eau croupie / Noir sous-bois / Noir glacier / Noir
membrane / Noir résignation / Noir insignifiant / Noir
debout / Noir contre un mur / Noir secret / Noir ficelle
et mémoire des jours / Noir déplié / Noir pleine page /
Fenêtre des morts / Noir Tanière / Noir ta mère /
Escalier introuvable / Travail des tombes / Geste de la
brèche / Epaule du puits / Abri aveugle / Souterrain à
plat / Fosse qui se tait / Moisson brûlée / Trou de cave/ 

 

 

 

 

 

 

/ Chiure de bec de gaz / Noir de vigne / Noir de velours
/Noir animal / L’île noire/  Noir d’aniline / Schtroumpf
noir / Noir de pérylène / Cinéma noir / Noir Henry
Ford / Humour noir / marché noir / Noir Dark Vador
/ Liste noire / Noir Panthère / Noir Mainate / Noir
Taureau / Noir Réglisse / Onyx / Chocolat noir / Noir
Goudron / Beurre noir / Sel noir / Or noir / Suif /
Diamant noir / Noir Zorro / Vierge noire / Noir ou vif
/ Noir d’Afrique / Noir sur blanc / Noir roulette / Noir
aux yeux / Bête noire / Boîte noire / Gueule noire /
Boudin noir / Messe noire / Pot au noir / Magie noire /
Mort noire / Kem / Etang profond / Noir Grotte /
Robe de deuil / Noir bandeau / Noir paupières / Noir
pupilles / Noir océan / Noir comète / Noir carie / Noir
horizon / Noir démon / Humeur noire / Pubis noir /
Peau noire / Dentelle noire / Noir absolu / Baignoire /

 

 

 

 

 

 

/ Noir toujours / Ferme les yeux / Focl noir / supposé
noir / Tamanoir / Cygne noir / Nigredo / Pastille du
mineur /  Hypnose  du trou / Sperme du pendu /
Tumeur de schiste / Foutre du diable / Entrailles de
corbeau / Noir-gorge, l’oiseau qui ne siffle que des
requiems / Jamais noir / Toujours noir / L’histoire du
petit noir / La case de l’oncle noir / Une noire vaut deux
croches / Verrue de sorcière / Alcool noir / Tabac noir
/ Tapis noir / Noir hirondelle / Cafard / Noir
impossible / Papillon noir / France soir / Croque mort /
Grain noir / Cachou / Old Black / Nombre noir / noir
deluxe / Noir ticket de métro / Noir épilé / Noir
forgeron / Noir enclume / Noir faible / Noir fiable /
Noir friable / Noir menteur / Noir sous les bras / Noir
bégueule / Noir bégonia / Noir tutu / Rire
noir / Tourmaline / Boue noire/ Savon noir/ Essence de nuit/

 

 

 

 

 

 

/ Peeling noir / Uniforme noir / Sommeil noir /
Couleur éternelle / Petite mort / Papier noir / Noir
sublime / Noir brûlant / Noir brûlure / Noir blessure /
Couvercle noir / Noir pellicule / Noir ramoneur /
Qu'est-ce qui vaut mieux être, noir ou homosexuel ?
C'est mieux d'être noir, parce qu'on n'a pas besoin de le
dire à ses parents / Nuage noir / A noir / Noir sur blanc
/ Bleu noir / Il fait noir / Noir jeunesse / Noir sans
histoire / Arc en ciel noir / Futur noir / Bibliothèque
noire / Fougère noire / Route noire / Noir somptueux /
Noir chocolat / Noir métissé / Rire noir / Plastique noir
/ Dans la nuit noire, sur la pierre noire, une fourmi noire.
Dieu la voit. / Tanin noir / Ta oui noir / Noir arabique /
Noire bêtise / Lumière de lune / Bûcher noir /
Allumette noire / Bougie noire / Soupe noire / Couverts
noirs / Nappes noires /  Digestion noire /  Chaos noir / 

 

 

 

 

 

 

/ Kilos noirs/ Anorexie de la couleur / Intelligence noire
/ Force noire / Noir égaré / Se mettre au noir / Se
mettre en noir / Sang noir / Cerveau noir / Noir basané
/ Noir cigare / Sommeil noir / Coma de la lumière /
Prune noire encore verte / Prison des yeux / Chambre
noire / Elégance noire / Forfait noir / Onde noire /
Atome noir / Noir céleste / Noir taxi londonien / Case
noire / Lunettes noires / Points noirs / Trou de la secu
/ Noir chômage / Noir pognon / Noir inflation / Noir
Europe / Noir aigu / Noir grave / Noir dièse / Noir
diète / Pinot noir / Boudoir noir / Boudin noir /
Boudha noir / Noir bide / Ubinoir ? / Boire noir / To
noir or not to noir / Dortoir noir / Docteur noir / C’est
du noir du noir du noirrrrrre c’est du noir qu’il nous faut
oh oh oh oh / Zan / Trou de gaillette / Cramcram /
Crampe du soleil / Cracra / Crapaud à queue /Asdepic / 

 

 

 

 

 

 

/ Roi de trèfle / Créosote / Cuissot de crevasse /
Empoussièrement de visage / Jus d’Encrier / Trace de
Pneu / Noir de plomb / Dos de pingouin / Petit pétrole
/ Panthère noire / Panoplie du carbonifère / Pécoptéris
/ Cirage d’onagre / Noir olive / Noir décembre /
Nimbo stratus / Aubergine / Coquille de moule / Truffe
/ Crotte de mouton / Mildiou au mieux de sa forme /
Drapeau corsaire / Dos de macareux / Gâteau brûlé /
Fer forgé / Képi de gendarme / Canon de fusil / Bois de
clarinette / Pupille du hareng / Grosse mouche /
Smoking / Bousier / Brise-soleil / Bure du bénédictin /
Brûle pourpoint / Brûlis de bruyère / Cerveau brûlé /
Burnous berbère / Tête de cachalot / Cachot / Men in
black / Cœur de Cambouis / Carabe / Crin de Casoar /
Cul de casserole / Gale noire / Nuque de Choucas / Aile
de cigogne/ Foie de Cirrhose/ Ecaille de cloporte/ Pus /

 

 

 

 

 

 

/ Huis-clos / Vase clos / Noir Maison close / Tache de
coccinelle / Pain complet / Cri du Condor / Contrariété
du cormoran / Noir redingote / Noir baïonnette / Noir
éclipse / Noir pince de crabe / Noir cul-de-poule / Noir
cul-de-sac / Noir cul-de-basse-fosse / Noir culminant /
Noir définitif / Noir dénudé / Piste noire / Noir caviar
/ Française frisonne / Frustration de fusible / Nécrose
de furoncle / Gabardine du croque-mort / Toison de
gorille / Tête de gnou / Croûte de genou / Foncé grave
/ Home sweet home du homard / Charogne de la
hyène/ Noir peut-être / Noir par hasard / Noir
sûrement / Noirditude/ jambe poilue/ Pet noir /
Peignoir / Cauchenoir / Noir de vache / Eteignoir /
Noir fougère / Diable noir / Mariage noir / Loup noir /
Orage noir / Noir coucou / Dent noire / Noir
salamandre / Noir moustache / Ecu noir / Coma noir /

 

 

 

 

 

 

 Vers l’ici du graveur
de fumée

 

D’ici, il n’entend plus le bruit que fait le ciel en s’agenouillant sur les vitres. Ni le frottement des nuages sur les tuiles. Il ne pénètre plus rien de l’arrière-pays, à part ce noir souverain, ce grisé bleu des cordes intimes. Comme si la source des contours se rétractait jusqu’à la douleur.

D’ici, il n’écoute plus la mort reboiser de ses beaux yeux brûlés les grandes prairies qu’elle a dévastées. Ni même les hommes réciter furieusement leur énigme.

D’ici, il est présent au déroulement des formes, ce trait du départ où chaque affrontement vide le regard de toutes ses crispations pour dire oui au remugle de la présence.

Puis, l’encre de son effleurement s’appuie sur le souffle de la plaque, chambre où s’acharnent Terre et Ciel à dire le visage changeant de la lumière, que ce soit avec les outils rustiques de l’élan ou plus simplement à mains nues. 

 

 

 

 

 

 

Martelant de ses paumes l’envers de sa chair pour y combattre l’obscurité, le graveur forge le vivifiant de la route, là où il pourra tomber un jour sans amertume.

Son remous est un pacte conclu avec l’ici au moment où, l’émotion dans sa besogne, éprise de sources et de proie, renonce au paraître pour lui préférer la pudeur.

Enlevé par ce qui l’a blessé, celui qui frappe le cuivre entre ses paumes de parfums de fleurs étranges, celui-là trouve dans ses pensées de ruisseau une dévotion au geste dont il ne reviendra jamais.

La présence lui fait un corps d’orage et de sorcier au centre du combat.

Graver est comme mourir, exauçant le plus pur de son désir, rassemblé d’un seul homme autour de lui.

 

 

8 Mars 2013
Floursies