Sagitta I

 

Je vais murmurer sur les épaules de mon archer
Le chemin que devra parcourir sa flèche
Sa flèche de fer et de velours.

Mon corps à l’attente,
Sera l’arc haletant et flexible
Avide des gestes larges et sûrs de mon archer.

De ses mains caressantes il touchera l’arc
Et avec sa belle flèche de silence et de tension,
Mirera le nid de chaleur,
Cible d’attente liquéfiée
Et il tirera.

Mon archer boira le cri.

Cible et flèche et arc,
Ne seront qu’une seule vie
A respirer le même souffle.