A fendre pierre

 

A fendre pierre
le cri de l'homme

A couper le souffle
son bref trajet !

Le silence est au bout
Patience pour les mots !

Nos maisons se penchent
sur l'enfant qui germe
Déjà l'espoir grimpe au rideau
l'avenir tout autour
emporté par le vent

Il est encore un peu
ce qui l'emporte ...

 

extrait de "LE DEHORS INTIME" (à paraître)