La poésie symboliste, anthologie

 

Belle présentation pour cette anthologie, avec une reproduction de Gauguin, La vision après le sermon. Les poètes symbolistes sont présentés avec leurs précurseurs où une large part est laissée à des poètes moins connus. Difficile d’établir une anthologie qui reprend l’essentiel d’une œuvre, parce qu’elle présuppose toujours un choix qui est une élimination. Le lecteur y trouve Mallarmé, Verlaine, Corbière, Laforgue… mais aussi Dubus, Nau, Retté, Rollinat…, poètes connus et moins connus pour lesquels une petite introduction est écrite. Cette anthologie se veut didactique, sans gêner, où le symbolisme y est expliqué, avec ses origines, ses conséquences et son évolution, le tout lié à la musique et à la peinture. Pour ceux qui le désirent, des livres de références, Pour aller plus loin, sont mentionnés. Les grands événements politiques du moment sont signalés. D’une agréable lecture, cette anthologie aborde aussi les aspects du langage, de la musique des mots, de la crise du vers.