Les orpailleurs de Dieu

par : Eze Baoulé

 

22 poèmes constituent ces Orpailleurs de Dieu composés dans une langue simple par Jacqueline Assaël. 22 poèmes, bilingues, étendus sur sept jours : c'est un précipité du chant de la création, vu sous son versant lumineux, le versant de l'aube par une conscience qui assiste à l'ouverture du ciel et à l'apparition de la lumière, comme faisant un avec elle. Expérience unique, ainsi que le dit le liminaire : "S'éveiller sans préméditation dans la sollicitation d'une aube, verser la conscience liquide de son être jusque dans l'aurore et dans son au-delà de lumière, assister à l'annonce du jour, comme un privilège... Expérience rare au cours de laquelle, comme une sensation, se révèle extraordinairement l'innocence du monde".

C'est cette rareté dite en liminaire qu'il faut prendre en considération, car ces poèmes ne sont pas une contemplation du lever de l'aube, mais le lever de l'aurore intérieure, phénomène difficile à mettre en mots, à mettre en œuvre, chemin sur lequel Jacqueline Assaël nous convie fraternellement. Faire un avec l'apparition de la lumière, la nuit laissée derrière soi et l'éclairage de la lune nous ayant tenu par la main pour traverser le nocturne.

Quelle force faut-il
Aux commissures
Du silence

 

Reste un mot
Dans le ciel...

Reste un mot
Dans le ciel
Qui s'efface

 

Au lever des couleurs
Incontesté
Comme un geste de Dieu
 

 

Il y a discrètement l'ombre du grand œuvre en ces quelques pages de concise poésie qui bat pleinement dans le blanc, et vers la présence du soleil dont on perçoit la lumière sans qu'il soit apparu dans l'horizon.

 

J'attends le jour
Qui
Allumera mes paumes
Comme un briquet

 

Laissant au creux
Du creuset d'alchimiste
- Au fond du souffle -
Une pépite
De ton nom
 

 

Ainsi cheminons-nous, dans le silence du verbe à peine murmuré, vers l'illumination du corps, qui traduit la dimension lumineuse de l'action humaine lorsqu'elle est frappée par l'intention juste.

Cette quête est aussi l'action même permettant de recueillir l'or et d'en vêtir son être pour habiter le monde.