Les petits cailloux

par : Anonyme

Les Petits cailloux, beau titre qui évoque Le Petit Poucet, ce conte retranscrit par Perrault, mais plus ancien. Publié  ici à l'enseigne de Vocatif, s'agit-il d'une anthologie ou d'un numéro de revue ? Si l'on en croit la notice de l'un des participants qui avoue avoir publié dans diverses revues dont une nommée Vocatif, il s'agirait bien d'une revue. Mais à bien observer l'objet, ce pourrait une anthologie : pas de numéro, un titre comme pour désigner un spicilège… Alors ? Une  anthologie publiée en marge de la revue ? La préface (non signée) annonce un ouvrage "comme autant de petits cailloux jusqu'à la maison (natale)?" Voilà qui renvoie au Petit Poucet puisque cette préface se termine par ces mots : "Chemin-voyage pour fuir le Grand Ogre Dévoreur". On ne peut s'empêcher de penser, au-delà de la préface à ce livre, à Thésée qui sort du labyrinthe grâce au fil d'Ariane… De quoi s'agit-il avec ces petits cailloux qui permirent au Petit Poucet de retrouver sa demeure ?

Je sais d'expérience que le thème d'une anthologie ou d'une revue n'est respecté que lointainement par les auteurs qui proposent leurs textes. C'est le cas ici et le signataire de la préface a bien du mérite à vouloir unifier ce qui est disparate. Il est vrai que "retrouver un peu ce que l'on est, d'où l'on vient, vers quoi l'on tend" s'applique à bien des écritures. Mais je reste sur mon quant à soi… J'ai bien aimé, pour diverses raisons, Danièle Faugeras, Daniel Giraud  et Jean-Claude Villain que je connaissais déjà pour les avoirs lus ici ou là, et Khal Torabully et Arnaud Villani que je découvre…