Poésie de langue française. Anthologie thématique de Jean Orizet

Les anthologies, quand elles sont bien faites et bien menées, et tel est le cas de cet opus emmené par Jean Orizet, sont un apport important, voire fondamental, à la poésie, en ceci qu’elles apportent des découvertes. Et plus encore, en cela qu’elles permettent souvent à de jeunes gens de découvrir (parfois pour la première fois) des poètes et même… la poésie. On en voit qui feuillettent en librairie ou en bibliothèque, et aucune statistique, malgré cette mode de la quantité, ne peut dire combien de poètes le sont devenus – et parfois poètes majeurs – pour avoir tenu un jour en main telle ou telle anthologie. J’en connais qui sont venus au surréalisme et de là au situationnisme pour avoir lu l’anthologie de l’humour noir de Breton. C’est un bon chemin, porteur d’avenir.

Jean Orizet donne ici un choix personnel de 600 poèmes de langue française, écrits par 350 poètes. Il a décidé d’orchestrer l’opus en suivant 60 entrées thématiques, dont, pour l’exemple, Femme, Spiritualité, Forêt, Religion, Fraternité, Vin… Cela donne 20 chapitres qui ont le bonheur de n’être pas cloisonnés. Impossible de citer le nom de tous les beaux poètes proposés ici à la lecture, retenons cependant que l’une des très grandes qualités de cette anthologie est de faire la part belle à nombre de poètes vivants/contemporains : Max Alhau, Gabrielle Althen, Marc Alyn, Jacques Ancet, Michel Baglin, Marie-Claire Bancquart, Gilles Baudry, Yvonne Caroutch, Christophe Dauphin, Philippe Delaveau, Antoine Emaz, Jean-Pierre Lemaire, Jean-Pierre Luminet, Jean-Luc Maxence, Roland Nadaus, Yves Namur, Nimrod, Jean Portante, Jacques Rancourt, Dominique Sampiero, Françoise Siri, André Ughetto… et la plupart des poètes dits « gallimard ». Une bien belle anthologie, on se croirait dans les pages de Recours au Poème