Zéno Bianu, Visions de Bob Dylan

par : Anonyme

 

    Titre et recueil atypiques. Visions de Bob Dylan fait penser à une approche originale du chanteur-poète à l'opposé de tout projet encyclopédique et le recueil se présente comme un ensemble (divisé en sept chapitres) de 78 "poèmes" de 12 vers chacun, justifiés par le milieu : la forme du poème (et du recueil) est nette. Il faut ajouter que les sept chapitres comptent chacun 11 poèmes sauf le dernier qui en comporte 12 (mais le douzième est en italiques, montrant ainsi la place particulière qu'il tient dans l'ensemble). On est donc loin de toute biographie plus ou moins officielle de Dylan, divisée en périodes chronologiques mettant en lumière tel ou tel aspect de la discographie ou des tournées, voire des faits plus anecdotiques.

    C'est donc un portrait pointilliste, sinon impressionniste, particulièrement personnel que trace Zéno Bianu. Si les sept parties du livre ont des titres empruntés aux propres mots de Dylan tels qu'ils sont retranscrits dans deux ouvrages signalés page 106, il faudrait connaître parfaitement la vie et la carrière du chanteur pour voir en quoi ces titres sont significatifs. Ce n'est sans doute pas le cas de l'auteur de ces lignes, ni celui de nombre de lecteurs. Reste alors à relever quelques tendances…

    Les deux grandes approches sensibles propres à Bob Dylan sont la musique et la poésie. En matière de musique, ses goûts sont éclectiques : le blues, le rock et le jazz bien sûr mais aussi Schumann semble-t-il ; tout autant en poésie : Rimbaud et les surréalistes (le Grand Jeu est cité), William Blake, Walt Whitman, Dylan Thomas, les poètes de la beat génération, à noter (page 100) ces vers "avec Allen Ginsberg / assis devant la tombe de Kerouac" qui font penser à la photographie de Bob Dylan et d'Allen Ginsberg prise en 1975 lors de la Rolling Thender Revue…. Mais le cinéma (Scorsese ou James Dean) et la peinture (Pollock) ne sont pas absents de ce qu'écrit Zéno Bianu. Et il y a aussi les nombreuses références aux titres (chansons et albums) de Bob Dylan ou aux récitals et tournées… Trois albums sont particulièrement remarqués par Bianu : Bringing It All Back Home, Highway 61 Revisited et Blonde on  Blonde ; ce dernier  revenant trois fois dans le quatrième chapitre… Et puis ces deux chansons de ce dernier album I want you  et Just like a woman qui donnent naissance à un très beau poème sous la plume de Zéno Bianu… qui écrit ce vers d'une grande justesse "c'est de la poésie coupe-souffle".

    C'est le portrait d'une époque que trace Zéno Bianu avec ce quatrième volet d'une tétralogie dans les trois premiers ont été consacrés à Chet Baker (2008), Jimi Hendrix (2010) et John Coltrane (2012), ces trois livres édités par le Castor Astral… Époque sans doute révolue car l'argent a tout balayé et le bruit que fait la musique ressemble aujourd'hui au cliquetis d'une caisse enregistreuse. Mais époque que nous n'avons pas oubliée et à bien chercher dans la production discographique ou musicale contemporaine, on finit toujours par trouver les descendants des susnommés… Les temps ont changé, mais ils changeront encore… En attendant, il est possible de lire ces Visions de Dylan.

Notre collaborateur Lucien Wasselin vient de faire paraître Aragon. La fin et La forme.