A Story to Tell

 

Of the flaws
of my father’s

life, one was not
the time he lay

on the street
with a dog, who

had been hit 
by a car, placed

his hands on
the dog’s belly,

whispered hush,
hush,
sharp

rocks piercing
them both,

dust and the
blaring of horns

all around, so
the dog’s last

breath wouldn’t be
taken alone.

 

 

Une histoire à raconter

 

Parmi les scories
de la vie

de mon père
ne figure pas le temps

qu’il a passé
allongé

sur le bitume
près d’un chien écrasé,

ses mains sur le ventre
de l’animal,

chuchotant chut
chut
, des pierres

aux arêtes coupantes
les transperçant tous les deux,

au milieu de la poussière,
des coups de klaxon,

pour que le chien
ne lâche pas

son dernier soupir
seul.

 

Traduit de l’anglais par Sabine Huynh