POEME DE LA LOI

 

Je ne sais
Si je dois connaître Ta loi
Ou l’apprendre.

Quand l’intime connaissance
Se révèle dans les gestes inconscients ;

Quand au dur labeur d’apprendre
Répond le dur labeur de la pratique consciente.

Je me suis retourné
Et j’ai vu ma fidélité
- A Toi, à mes aïeux -

Je me suis retourné
Et j’ai constaté :
Le chemin qu’il me reste à faire ;
Par contraste,
La beauté de Ton dessein.

Or même l’innée se perd,
Et l’acquis se fourvoie !

Mes parents me guidaient,
Il est dur de retrouver Ta voie.

T’abandonner
Ou Te prier ;
Se fier à Toi
Ou forcer Ta présence.

Sur ma lancée, je suis tiraillé :
            Te perdre sans cesse plus
            Ou m’accrocher à ce qui reste.

Je me sens libre en ton sein
Hors de Toi, seule reste la Loi.