POEME DES MOTS PERFIDES

 

Et d’une parole à l’autre, par un étrange processus, les mots ont plus d’effets que les drogues.

Protège moi, Toi, des mots perfides :
Qu’ils n’adhèrent pas à ma peau.
Protège aussi celui qui les a prononcés sans conscience de leurs coups.
Car pour lui aussi le même verdict : adhérence !

Protège des mots perfides, et l’endroit et l’envers.
Que seuls ces mots soient anéantis
Et que Ta main libératoire donne aux mots le châtiment des méchants.

Adhérence aux mots : protège et l’endroit et l’envers.
Adhérence aux mots ? Qu’ils soient libérés, et la bouche et l’oreille et tout ce qui les prolonge
Adhérence aux mots, châtiment des méchants.

Qu’ils soient retranchés, ces mots, à jamais.
Mots inconscients : pardonnés ;
Mots conscients : giflés.

Alors oui, et alors seulement, le châtiment, par l’adhérence, viendra souffler la bouche mauvaise.