DEMANGEAISON...

 

DEMANGEAISON SOUS LA PEAU DU VENT

 

Les éternelles questions nous persécutent et tourmentent,
de grandes pensées quittent nos fronts
afin d’être une démangeaison sous la peau du vent.

Contrairement à cela, le ciel nocturne s’épaissit telle
une glande sous la fièvre. Se soigner par des interrogations amères.
Aller de par le monde pour apprendre auprès des mousses et du sable.
Une fois, j’ai vu une dame qui parlait à
des fleurs. Les têtes d’avril hochaient sur leurs cous
verts tels des moines au-dessus des mystères.

L’hiver dernier fut long,
avec des journées brèves, glaciales,
et un vent qui se grattait
aux sommets des églises vides.

 

Traduit du serbe par Boris Lazić