Contrevérités

 

Elles sont dans l’air,
t’arrachent la peau,
et te laissent un goût
fade sous la langue.

Elles sont nues
sous leur manteau de mensonges,
qu’elles entrouvrent,
pour que t’aveugle
l’oeil lumineux,
qu’elles portent au nombril.

Elles sont imaginatives,
inventent des utopies
et savent peindre des natures mortes
où elles habitent
telles des aristocrates.

Elles font
grande fête
et t’embrassent
de leur feu d’artifice.

 

(trad. par François Schanen)