Des journées de sable nous attendaient

 

Le 7 juillet 1993

le temps de goûter les franges du
soleil et de ma solitude

 

 

Des journées de sable nous attendaient, si lentes à
couler dans nos doigts, et nous avions peur.
Qu'allions-nous devenir à égrainer nos silences ? Partir,
disais-tu, trouver un pays où les heures se bousculent,
pleines de clameurs. Echapper enfin au creuset de nos
douleurs tues, qui font vieillir. 

 

Fragments pour une dormeuse, éditions Opales, 2001