Chuchotis 3

 

La tête tournée vers une jonchée de mots
On voit surgir les sens premiers
Ils éloignent toute entrave
Inondent de courants rivaux et qui vont s’unir
Tant d’existences emmurées
Puis élargissent les cieux fluides
De l’homme debout sur les brisants
Qui désormais tend à redevenir lui-même
En atteignant peu à peu l’au-delà de son être

À mon tour j’écorce le jour
Je mets à nu le siècle
Je m’efforce de propager la chaleur tutélaire
Tapie dans les vestiges de l’envers
Et qui se condense en pépite de fulgurance
Don ultime offert dans les confins