DOUCE FRANCE

 

     Chanson d’Orléans

Aux portes du pays
Voici deux nobles dames

la jeune, est-ce
ouvrière que déserte la ruche
une des espérées de la douceur du miel ?

la vieille, est-ce
rentière de ses bonnes forêts
celle qui cache encor
la biche et bête rousse ?

 

extrait de SANG NOIR