Je suis cet homme…

 

Je suis cet homme inconsolé de t’avoir tant aimée
Qui croyait être né pour être ton héros
Cet homme à bout de souffle
A force d’avoir couru après tes étoiles
Qui croyait que la nuit se couvrait de ta peau
Je suis cet homme inconsolé de t’avoir tant aimée
Qui croyait que l’enfance ressemblait à tes seins
Cet homme à bout de soif
A force d’avoir creusé l’ambre de tes yeux
Qui croyait être né pour être ton sorcier
Je suis cet homme
Feu de joie
Feu de paille
Qui croyait que les flammes chantaient l’éternité
Je suis cet homme qui refusait le temps
Ce rendez-vous donné au miracle du toujours
Cette pierre au fond de ta rivière
Sur laquelle passe l’eau comme une fête d’amour
Je suis cet homme inconsolé de t’avoir tant aimée
Ce muet que personne n’entend
Et qui crie ton nom comme une immense prière
Dans un immense désert
Brûlé de rêves immenses auxquels personne ne croit
Je suis cet homme perdu dans tes pensées
Et qui cherche
                                   La clé
                                   Le sésame
                                   La formule magique
Du conte que nous avions inventé tous les deux

 

lundi 14 mars 2005