A tous les vents du monde

 

                            Dédié à James Noël

 
Intranquille
Dans l’affection des résonnances
Je voyagerai parmi vos tressaillements
Homme sans peau
Homme sans couleur
Souverain rêveur
J’accueillerai toutes les ailes
Les voilures ivres du vivre
Les mains pleines d’échos et de frontières folles
Je traverserai les trous noirs
Les flaques inquiètes du malheur
Et le centre même des tornades
J’avancerai en derviche tourneur
En mutant
En mémoire de séisme
Comme un homme qui comble l’avenir
Et que mon corps s’emplisse de souffles d’îles
Qu’il danse et tourne
Qu’il vibre
Et refonde le jardin du monde
J’ai fait ce rêve à tous vents
Ce rêve de salamandre et de terre promise
Ce rêve à contre-monde
Et je signe cette beauté des vents
Révérence inouïe de l’oiseau en fleur
Vrai comme la liberté

Faugas/ Lamentin
Le 10 janvier 2012