Panique !

 

Je lance le soleil
L’attraper dans mes filets,
L’enrôler,
Une fois la nuit égorgée
On trimbale cette épiphanie
Branlante dans les bras
Une Aude à l’eau de roses fanées
De conques nourries de voix …
L’on comprend alors que le temps et l’histoire
Nous ont cachés sous un corsage
L’affaire se corse mon ami
Si l’on a une bouche
Pour faire silence.

 

 

E.A (Ewabongolo, extrait de Carte-postale-cahier de l’artiste).