L'état actuel des choses (extrait 1)

 

comme une traversée allant de la nuit à la nuit du jaillissement au jaillissement de part en part charnel parcourant montagnes saisons villes hommes pays en leur féminin premier de sa froide émotion toujours allant toujours de l’autre côté d’elle-même tristesse transie d’ailleurs le réconfort est partout pas une parcelle du monde qui ne nous embrasse le temps qui passe et que l’on croit quelque chose qui n’est rien d’autre que l’instant accordé par la vie à tout instant comme une traversée allant du jour au jour de parfums en parfums en musiques en couleurs concrétisés à jamais ne nous appartient pas ne pas s’appartenir ne plus y tenir mourir de rien dans un dévouement entier au comble de la vie au point où nous en sommes de toute éternité non partagée entre tout donner aller aussi heureusement traversée qui fait défait et refait de toute part égal ce n’est jamais fini ni avant ni après simplement épanoui à tout perdre la seule dimension nulle part qu’il faille à l’abandon l’entier

 

L'état actuel des choses (éditions Al Manar, 2012)