L'état actuel des choses (extrait 3)

 

Il y a, là, dans le monde, une somme constante de pressions supérieure à ce que nous pouvons supporter. Nous nous tenons chacun et ensemble emmitouflés dans un brouillard si nécessairement familier que nous ne voyons plus sa compacité ni la lumière dont il est fait – ni lui ni rien – nous ne voyons rien – c’est manifeste, cela se surprend à tous nos visages enfouis. Par éclipses occasionnelles, non sans délicatesse une douleur pourra réveiller l’attention et fera glisser d’une douleur à une autre. Une joie s’annonce-t-elle qu’elle nous réjouit vers l’intérieur sans rien désépaissir de la brume où nous reposons notre tête fatiguée. Voir le brouillard comme brouillard laisse deviner un ciel, laisse deviner une clarté, laisse sentir la diffusion des sensations. Deviner : c’est ce que notre esprit accomplit de plus exact. Toute chose s’aperçoit distinctement dans l’écho des rayons qui se propagent depuis le cœur d’un bouleversement. Le sentiment de la vie : c’est le commencement serein d’une reconnaissance qui ne cherche pas à durer et qui ne s’oublie pas, guettant cette présence de toute sa tendresse. Être amoureux fou de l’indéfinissable sentiment de la vie. Le regard s’éveille à la clarté qui le hante. Rien d’autre à partager, à aimer partager. Un hypnotisme. On croit que le rêve est une image déformée de la vie mais c’est l’inverse qui est vrai. Le rêve est de l’ordre du pressentiment le plus précis. (Faudra-t-il compter et énumérer tous les mystères qui se rencontrent les uns après les autres jour après jour tant de fois en tant d’occasions pour se convaincre enfin de leur poignante réalité – pour bien vouloir admettre que le réel est fait de cela et si peu du reste ?) La vie est dans sa continuité tous ces différents points de notre existence où le monde a jailli en soulevant notre poitrine jusqu’à nos épaules. Nous sommes chacun à nous seuls le monde. Notre héroïsme consisterait aujourd’hui à ne plus pouvoir l’oublier.

 

L'état actuel des choses (éditions Al Manar, 2012)