La chambre

 

Ainsi agencée, la chambre
paraît plus grande. On peut
tourner autour du lit, des tombes
provisoires du rêve et revenir
aux fenêtres réelles ouvertes sur
la cour. Et la cour que parcourt
l’oiseau perdu n’est d’aucun lieu.
Même, la solitude blanche et transparente
masque les angles où tu disparais à chaque fois.